Le gouvernement doit défendre les intérêts des propriétaires de boisés privés